M. et Mme PORTELLI

parents d’Angelo, patient du Pr Lejeune Imperia – Italie

On vit chaque jour avec gratitude pour tous les dons de bonté, de tendresse, de générosité qu’Angelo nous témoigne et son sourire a une clarté et une valeur qu’aucun mot ne peut exprimer. Et le sourire de M.Lejeune, quand il voyait mon fils, était de la même qualité : le sourire partait de ses yeux (on ne peut pas les oublier, si bleu clair et amicaux) et arrivait à éclairer tout le visage. Il parlait à « Angelo » en italien pour se faire comprendre et il nous donnait toujours un peu d’assurance, un peu d’espoir en plus. Angelo a connu le professeur à l’âge de 3 ans et notre dernier rendez-vous avec lui était pour le printemps 1994, quand on nous a informés que M. Lejeune ne se portait pas bien.
Tout ce qui s’est passé après, nous a foudroyés : nous nous sommes sentis vraiment et douloureusement plus pauvres et seuls et nous nous sommes souvent interrogés sur le mystère qui se cache derrière la destinée des hommes élus qu’on voudrait éternels. Je regrette de ne pouvoir être à Paris à l’occasion de l’anniversaire de M. Lejeune mais nos pensées seront près de vous.

 

Annette et Jacky JUIN

agriculteurs, parents d’Alexis POITIERS

Nous sommes parents de quatre enfants. Chacun avec ses particularités et son caractère, dont Alexis, enfant exceptionnel dans sa différence. Nous avons découvert à la Fondation Lejeune des points de vue qui s’accordaient aux nôtres. Ses travaux pour faire avancer la recherche sur les maladies mentales ne sont pas un “faire-valoir”, mais sont basés sur le respect de la vie dès le début et sur la dignité de l’être tel qu’il est. Alors nous avons toujours cru dans la valeur de la Fondation et chacun des participants marche avec l’espoir de voir s’améliorer la vie de nos enfants.
Merci à vous tous de marcher pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *